NOTES BIOGRAPHIQUES ET BIBLIOGRAPHIQUES

 

Michelle Dozois

 

Michelle Dozois, nait à Montréal le 10 mai 1954.

C'est du sommet du Mont-Royal, qu'elle prend son envol pour la vie,

depuis ce beau vieux bâtiment historique, l'hôpital Royal Victoria.

Elle passe ses trois premières années dans le Quartier Latin,

sur la rue Lagauchetière, près de Saint-Denis.

Baptisée à l'église Saint-Jacques, elle en retraversera plus tard l'enceinte

pour y poursuivre ses études en Lettres et Communication, à l'UQAM.

 

Grandissant au Centre-Sud de Montréal,

elle s'y initie aux arts visuels et avant tout, aux arts de la scène.

Elle étudie, le chant, la diction le solfège et la danse pendant dix ans,

y ajoute le mime et le théâtre et poursuit en musique, sur le Plateau.

 

Dès 1968, elle commence à écrire des reportages

et s'intensifie dans son écriture prosique et poétique.

On la publie dans le journal des parcs de la ville de Montréal, Contact 68,

dont le bureaux se trouvent au Parc Lafontaine.

Elle monte depuis sur scène, pour lire ses textes, les chanter ou les jouer...

 

Subjuguée par l'amour, elle abandonne ses premiers balbutiements artistiques

pour vivre en couple, se marier et avoir des enfants.

Elle se spécialise en art appliqués et en photographie,

pour continuer à ajouter de la couleur dans sa vie et créer de différentes manières.

 

Elle ouvre un studio de décoration, muni d'une boutique et d'une galerie d'art,

sur la rue Saint-Denis, à Montréal.

Mais l'écriture la rattrape, elle rédige des chroniques et recommence à signer des reportages pour le journal Habitabec où elle s'initie au monde de la publicité.

Elle devient plus tard recherchiste, styliste, photographe, directrice de prise de vue, rédactrice

et représentante publicitaire pour des magazines

reliés au domaine de l'habitation,

avant de devenir rédactrice en chef, directrice et éditrice

de différentes publications.

 

Elle entreprend des études collégiales en publicité, marketing, gestion et comptabilité, lorsqu'elle vit en banlieue Ouest.

Elle travaille pour des agences publicitaires

avant d'ouvrir sa propre entreprise de communication et ses maisons d'édition.

Puis, elle quitte l'île de Montréal pours'établir sur la rive Sud,

dans la région du Haut-Richelieu.

C'est de là qu'elle poursuit son parcours depuis plus de 25 ans.

Elle y continue son entreprise de communication et sa carrière journalistique

en écrivant pour revues et journaux et y devient animatrice radio et télé.

Elle continue la promotion culturelle en organisant aussi de nombreux événements, spectacles, expositions et salons,

à Montréal et en région.

 

Elle remonte sur scène en 1999, au Théâtre du Vieux Saint-Jean,

lors de la sortie de son premier recueil, intitulé Rêve,

 truffé de poèmes, de pensées positives et de chansons.

Elle publie Passion, en l'an 2000,

puis, Besoin d'Aimer, également endisqué, en 2003, avec son pianiste Luc Piédalue,

et réédité en 2005, afin de disposer d'au moins un ouvrage à présenter au public

lors de l'inauguration des sentiers poétiques de Bromont dont elle fait partie.

 

Elle amorce un retour en arts visuels en 2004, s'initiant à différentes techniques.

Elle ajoute désormais une illustration à ses textes et les expose en galerie.

Elle adopte une tangente plus près de la nature qu'elle aime tant,

et dont elle se délecte à tous les jours en vivant à Mont-Saint-Grégoire.

Elle publie alors un petit livret d'art, Origine, en 2003, réédité en 2005,

en hommage aux beautés de la nature et aux peuple d'origine du Québec,

pour en souligner son ascendance, depuis son grand-père paternel.

Elle donne, depuis lors, spectacles, animations et conférences

sur les Premières Nations du Québec.

 

En 2008, elle publie La Légende de Kitché Manitou,

qu'elle endisque aussi,

avec ses contes Innu.

 

Elle monte un spectacle, Métis, avec son musicien Robert Len,

dont elle présente des extraits en avant-première à Saint-Jean-sur-Richelieu,

puis en première, à La Maison Amérindienne, à Mont-Saint-Hilaire,

avant d'aller en donner deux représentations à Québec,

dans le cadre du quatre centième anniversaire de fondation.

 

On peut lire ses textes dans les Collectifs Plumes et Pinceaux, de 2000 à 2015.

 

Auteure et artiste, elle poursuit sa passion de l'écriture,

dont elle a aussi enseigné les rudiments,

en trempant sa plume dans d'autres encriers,

tels l'album, la nouvelle et le roman.

Elle se définit avant tout comme une auteure,

qui s'amuse en arts visuels

et se détend en créant aussi en métiers d'art,

principalement en bijoux, depuis plus de dix ans.

 

Elle expose toujours le fruit de son travail

et donne des prestations publiques occasionnellement,

depuis qu'elle s'est établie, seule, à Saint-Jean-sur-Richelieu, en 2013.